1. Médias
  2. L’extérieur de l’Eglise notre dame des Jacobins

L’extérieur de l’Eglise notre dame des Jacobins

Publié par APDA, Cité scolaire de Nérac

le 27/03/2014

76 vues

FRAD047 007Fi001 0722

Une note est associée à l'image. Survolez l'image pour afficher la note.

Échelle du sujet : non renseignée

Description

L’Eglise notre dame des Jacobins construite en 1249, est une ancienne chapelle du couvent Dominicains. Elle se situe sur le point dominant de la ville. En France, elle demeure un des rares édifices intacts de l’architecture Dominicaine. Sa structure simple et l’ascétisme de ses décorations et ornements ont fait réaction face à l’expansion des Cathares, le Catharisme, à savoir doctrine des Cathares. Ces pays (le midi de la France et le nord de l’Italie) avaient hérité d’une sorte de gnosticisme (mouvement religieux regroupant des doctrines variées du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient) manichéen venu de l’Ouest par les Balkans pendant le Haut Moyen Age : l’albigéisme, ou catharisme. Le catharisme est pessimiste. Il fait du monde l’œuvre du diable : tout est mauvais en ce monde. En 1585, elle fut transformée par la reine Margot en Citadelle et le couvent explosa lors d’une attaque de protestants. L’église sera restaurée pour accueillir de grandes expositions dont l’entrée sera assurée par le musée. Maintenant elle se trouve devant l’ancienne maison de Jacques Boé. Jaques Boé, dit Jasmin est un coiffeur et un poète gascon. Il composait des chansons et des petits poèmes qu’il récitait à ses clients. Il existe trois « églises des Jacobins » : une à Toulouse qui a des proportions d’une cathédrale. Celle de Paris n’existe plus. L’église des Jacobins d’Agen est en quelques sorte une copie des deux autre mais en plus petit.

Source : Archives Départementales du Lot-et-Garonne

Tags de l’auteur